Thé maté : origine et histoire

Thé maté

Publié le : 25 novembre 20208 mins de lecture

Le mot « Maté » provient de la cueillette des feuilles d’une plante appelée « liex Paraguensis » ou la yerba maté pour ses connaisseurs. En réalité, la découverte des bienfaits du yerba maté a été déjà connue 3000 ans avant J-C. Cependant, au fil des années sa popularité n’a pas cessé de s’accroître davantage suite à ses multiples avantages. Les habitants de la forêt de la partie amazonienne font partie des premiers cultivateurs de la plante pour la production d’une boisson tonifiante. En outre, selon la légende, cet arbre qui fait pousser la yerba maté serait un cadeau accordé à l’intention de ces peuples latinos. Ce sont, dit-on, des dieux bienveillants qui les ont offerts en récompense du respect et de l’accueil chaleureux que ces peuples ont pu témoigner envers leur protecteur tout puissant. C’est justement à travers cette histoire que le maté a été baptisé comme de la « boisson des Dieux ».

L’origine de la consommation du Maté

En avant premier, l’une des questions qui ne cessent de nous intriguer en passant tourne tout autour de ce qui suit : » qu’est-ce que le maté ? Ce qui nous amène à faireun tour d’horizon de ce qui entoure de cette infusion argentine. Tout savoir sur le maté relève des travaux de recherche profonde. En réalité, on désigne par le « Maté » tout court l’infusion maté des feuilles d’une plante de Yerba Maté dans de l’eau pour l’obtention d’une boisson stimulante. L’usage du mot « thé » reflète un abus de langage dans son utilisation dans le groupe de mots « thé maté ». À vrai dire le thé ainsi que le maté ne s’extraient pas de la même plante. Le mate constitue, en fait, une boisson à part entière indépendamment du thé. Ce sont les Guarani, des Indiens natifs de certains pays d’Amérique du Sud, qui ont exploité les bienfaits que comporte la yerba maté. Ils ont apporté des améliorations dans la méthode de consommation de cette boisson argentine très populaire. Ce faisant, ils les ont placés dans une calebasse avec de l’eau pour pouvoir siroter le mélange ainsi obtenu à travers des bombillas de canne. Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site labombilla.fr.

Le maté : une boisson populaire très tendance

À travers le pays de l’Argentine et dans d’autres territoires comme l’Uruguay, le Paraguay, on trouve des gauchos qui se sont s’installés. Il en est de même dans la partie sud du Brésil, au Chili et dans toute l’étendue de la Bolivie. En réalité, ces gauchos sont constitués d’une formation de cow-boy argentin. On a relevé que cette communauté rurale et pseudo-nomade a été connue pour leur mode de vie indépendante. Ce sont, en fait, des cavaliers habiles qui habitaient dans des plaines pour chasser des bestiaux sauvages. Ce sont, également, eux qui sont à l’origine de la préparation de l’alsado traditionnel. Ultérieurement, cette pratique devient l’une des traditions enracinées dans plusieurs pays de la région. D’ailleurs, il fut un temps où les jésuites espagnols se sont occupés de la commercialisation de cette boisson maté. Par la suite de cette action de monopole, le yerba a trouvé de nouveau une nouvelle appellation. Il devient le « thé des Jésuites » pour ainsi dire.

La préparation de l’infusion maté

Le procédé le plus usité dans la préparation du maté repose sur l’introduction de l’herbe dans la calebasse avant d’y verser de l’eau très chaude, mais pas bouillante. De cette façon, il faut remplir l’herbe à moitié du contenant. Vous pouvez rajouter d’autres plantes dans le mélange. Une fois que la calebasse est remplie, on la retourne tout en couvrant l’ouverture avec la paume de la main. Du coup, on la secoue brièvement pour que les plus fines particules de l’herbe se déposent dans la partie supérieure du récipient. À l’issue de cette opération, l’herbe est mise dans une position oblique avant d’être secouée à nouveau. On enlève par la suite les particules pour les éviter de boucher la bombilla. Des fois, le maté possède un petit goût amer pouvant affecter sa saveur. C’est dans ce sens qu’il est nécessaire de faire un rajout d’autres ingrédients du mélange. Généralement, on ajoute un peu de miel ou du sucre à la préparation. Après chaque utilisation, il ne faut pas oublier de nettoyer la calebasse et la bombilla. Pour cela, vous pouvez rincer la totalité de vos ustensiles avec l’eau chaude. À l’issue de cette opération de nettoyage, il se trouve que le récipient ne doit plus contenir des feuilles restantes. La calebasse et ses accessoires doivent être séchés à l’air libre. Cette précaution a été prise pour empêcher tout risque de créer de la moisissure au sein de calebasses utilisées.

Les nombreuses vertus du maté

Plusieurs résultats de recherches émanant des structures spécialisées confirment que la plante du maté possède un effet bénéfique très important contre le cancer. D’autant plus, d’éminents chercheurs de l’université de l’Illinois ont révélé que la plante du maté renferme des riches composants phénoliques. Ces principes actifs ont des propriétés capables d’empêcher la formation des cellules buccales cancérigènes. En outre, il faut aussi tenir compte que le maté aurait une vertu très remarquable dans la protection du système cardio-vasculaire. Il a aussi l’avantage d’assurer la protection de l’ADN contre l’action nocive de l’oxydation. En tant qu’un stimulant efficace du système nerveux central, il sert à traiter l’obésité chez plusieurs patients.

Les différentes catégories de yerba maté disponibles sur le marché

En principe, on a identifié différentes marques de yerba maté en Amérique du Sud. Parmi les plus populaires, on relève celles qui sont exportées en France. Ces catégories de yerba maté offrent à leurs adeptes un goût authentique de la plante. On recense diverses marques au sein de ces produits d’exportation. Entre autres, on retrouve le CBSé, la Rosamonte, le Kraus, le Cruz de Malta, la Taragui et bien d’autres encore. À titre d’information, vous devez savoir qu’il existe des Yerba maté qui proviennent de l’agriculture biologique. Si ce mode de consommation suscite votre intérêt, vous pouvez en tirer profit à votre aise actuellement. Pour des raisons pratiques, c’est la marque Kraus qui prédomine la culture bio du yerba maté. Pour l’heure, de nombreux sites se sont focalisés dans la vulgarisation en ligne de cette boisson rafraichissante. Cependant, il faut surtout s’assurer que les feuilles utilisées dans la confection de la boisson matée offerte dans ce type de boutique en ligne sont véritablement authentiques. Si vous avez l’intention de découvrir la spécificité du maté, le mieux c’est de choisir un mélange fruité. Bien entendu, l’adoption de cette formule mélangée vous permet d’éviter toute surprise émanant d’une éventualité goût amer provenant de certaines marques. Dans tous les cas, vous aurez la possibilité de goûter plusieurs marques en même temps. Vous pouvez ainsi varier la quantité des feuilles du yerba maté pour l’obtention d’une dose convenable à vos préférences. N’hésitez pas à faire des essais en respectant toutes les indications qui vous ont été notifiées et vous ne manqueriez pas de ressentir que vous allez apprécier la décoction. Une fois que vous avez effectué votre première préparation, nous vous conseillons de ne pas jeter encore les feuilles. Tant qu’elles ont encore du goût, elles peuvent être réutilisées dans la confection du maté en rajoutant de l’eau chaude.


Plan du site